Sergey Tikhanouski
Siarhei Tikhanouski a été transféré à Homel, détenu à Lida. Chronique de la persécution du 22 maimise à jour
Le Centre des droits de l'homme «Viasna» continue de recueillir des faits de persécution politique à travers le pays le 22 mai. Les citoyens sont emmenés de chez eux, détenus au travail, fouillés et interrogés, de nouvelles affaires pénales à motivation politique sont ouvertes et les ressources Internet sont bloquées. Les autorités intensifient diverses formes de pression et de répression sur les personnes pour leur citoyenneté active et leur mécontentement face aux actions des autorités . 
Télégramme @ViasnaSOS, @SOSViasna
Le prisonnier politique Syarhei Tikhanouski -mari de Svetlana- a été transféré au centre de détention provisoire n ° 3 de Homel. Cela a été rapporté par la chaîne de télégramme " Country for Life ". Lui, Statkevich, Losik, Tsyganovich, Sakau et Popov y seront jugés . Date d'audience non communiquée.
Auparavant, Mikalai Statkevich et Ihar Losik avaient été transférés à Homel.
Le 4 mai, on a appris que le cas des prisonniers politiques Syarhei Tikhanouski, Mikalai Statkevich, Ihar Losik, Uladzimir Tsyhanovich, Artsyom Sakau et Dzmitry Popau serait examiné par le tribunal régional de Homel.

Trois jours après l'effraction de Tut by certains proches étaient informés qu'ils étaient dans le statut de suspects et seraient détenus. Cela était rapporté par la  chaîne de télégramme Tut.by.
Selon des proches,  Maryna Zolatava, Volha Loika, Alena Talkachova, Ala Lapatka, ainsi que la directrice adjointe  Iryna Rybalka et la comptable en chef adjointe  Maria Novik  seront transférées au centre de détention provisoire n ° 1 de Valadarski. Elles ont le statut de suspects.

Le matin du 22 mai, le plus grand site sportif russe Sports.ru cessait de publier en Biélorussie. Certains Biélorusses voient un écran vide en essayant d'y entrer, d'autres - un message de blocus du ministère de l'Information.

Le journaliste indépendant Ales Silich,  arrêté le 21 mai, est accusé de droits de "piquetage unique" de manifester des "symboles non enregistrés" - l'emblème "Pahonia" sur la couverture du passeport. Il a été laissé en captivité dans l'attente de son procès prévu lundi 24. L'équipement et les téléphones du journaliste ont été confisqués.
Natallia Valakida , également détenue avec Silich, a été libérée du département des affaires intérieures du district de Pershamaiski.

Stanislau Sapun, un chirurgien-dentiste, a été détenu aujourd'hui à Korolyov Stan, dans le district de Minsk  . Auparavant, du 4 au 19 mai, il purgeait une arrestation administrative. Le motif de la nouvelle détention est encore inconnu.

Dzyanis Urbanovich, le chef du Young Front, serait détenu à Minsk . Les jeunes membres du Front ont écrit sur la détention. On ne sait toujours pas où il a été détenu et pourquoi. Il s'est avéré plus tard qu'Urbanovich avait été emmené au Département des enquêtes financières, mais avait déjà été libéré, rapporte Radio Svaboda.

Aujourd'hui, Yulia Kulakouskaya , l'épouse de Dzmitry Kulakouski, un ancien policier et prisonnier politique qui purge actuellement une arrestation de 15 jours , a été  détenue . Familles familières dit Novaïa Chasa à ce sujet  . Selon des informations préliminaires, Yulia Kulakouskaya a été emmenée au département des affaires intérieures du district de Tsentralny à Minsk. Maintenant, elle est libre.

La grenouille

Dzmitry Lisichyk, un résident local détenu pendant 72 heures, devait être libéré du centre de détention ce matin. Cependant, il n'a pas été libéré. Les proches ont été informés au centre de détention que la peine de détention avait été prolongée de 72 heures supplémentaires - des enquêtes sont en cours.


Lida

Les détentions de personnes venues honorer la mémoire de Vitold Ashurk ont ​​commencé à Lida.
Les gens portent des bougies à l'église paroissiale à la mémoire de Witold Ashurka. Il y a beaucoup de policiers à proximité. Un portrait d'Ashurka est accroché sur la croix sous l'église. Les premières détentions ont été signalées, écrit Novy Chas.

Données Viasna 24/05/2021

Six political prisoners are on trial under "Tsikhanouski's case" from Viasna June 24

Trial under "Tsikhanouski's case", 24 June 2021, Homieĺ
On 24 June, the trial of political prisoners Siarhei Tsikhanouski, Ihar Losik, Mikola Statkevich, Uladzimir Tsyhanovich, Artsiom Sakau and Dzmitry Papou started in Homieĺ. This is a key trial in the "Tsikhanouski's case". The process is closed and takes place inside the pre-trial detention center, but the state propagandists are present there. Lawyers of political prisoners signed a pledge of secrecy, so they cannot share any information about the case or the trial. It is not yet known who is the judge at the trial. The defenders are accused of organizing "mass riots" in Belarus during the preparation and holding of the 2020 presidential elections. All of them were detained before the election.

"Conspired to insite 'mass riots' in the country." What are the actual accusations?

Politician Statkevich, politician and blogger Tsikhanouski, blogger Tsyhanovich, administrator of the Telegram channel Losik, member of the initiative group for the presidential nomination of Sviatlana Tsikhanuvskaya Sakau, social media manager in Tsikhanouski's project Papou are accused under one criminal case.
According to the prosecution, in 2019, the defendants conspired to stage "mass riots" in the country and created a blogger "network" for this purpose, through which they incited hatred and called for violence against security forces and officials. Tsikhanouski personally traveled to cities and "recruited" people and used his "Country for Life" social media channels for that.
Siarhei Tsikhanouski, Artsiom Sakau, and Dzmitry Papou are charged under four articles of the Criminal Code:
Art. 293.1 (organization of mass riots);
  • Art. 130.3 (incitement of social hatred);
  • Art. 191.2 (obstruction of the CEC work);
  • Art. 342.1 (organization of activities that grossly violate public order).
Ihar Losik and Uladzimir Tsyhanovich are charged with
Art. 293.1 (organization of mass riots);
  • Art. 130.3 (incitement of social hatred);
Mikalai Statkevich is charged under Art. 293.1 (organization of mass riots);
The General Prosecutor's Office filed a suit against the defendants in the amount of 3,078 million rubles ($1,2 million).