asylum
Official propaganda from Lithuania, twitter and SNB hid the reality of the Schengen agreements from us. In particular the agreement on the readmission of foreigners illegally staying in the country. Read Wikipedia and the signed treaty: (3) The purpose of the agreement is to establish rapid and efficient procedures for identification and safe and orderly repatriation of people who fail to complete, or fail to no longer meet the conditions for entry, presence or stay in the territory of Belarus or a Member State of the Union, and to facilitate the transit of these persons in a spirit of cooperation.
https://data.consilium.europa.eu/doc/document/ST-12158-2019-REV-3/en/pdf. Here is the text. It must be enforced, either against Lukasencko, directly, or against one of his ambassadors or representatives.

MESSAGE FOR MIGRANTS
message for migrants: knock on my door at g26-6 from Plento to LT45400 Kaunas. I would open to receive 10 migrants, feed them, and put them in my bed. I have an official Tourist Guide license 15444 at this address. I can help go to France. I have my Russian grandmother's name to use, or my daughter Olga's name for papers. This is how I can help one or more migrants with my official tourist guide license. Knock on my door I'll open it
before we found this text what happened?



FRONTEX june 25 2021

Fabrice Leggeri, head of frontex, the European border and coast guard agency, is due to arrive in Lithuania on July 1
Leggeri said the agency will provide necessary assistance in both border security and return areas.
30 Frontex officials will arrive in Lithuania on July 15, they will work with Lithuanian border guards on the border section. Currently, officials have stepped up border protection with Belarus, and other public institutions and services are mobilized and involved. The National Border Guard Service (SBS) is assisted by officials of the Public Security Service, members of the Union des Tirailleurs. The return of irregular migrants must also be addressed when their asylum application is rejected. The Frontex agency with extensive powers in this area can also help Lithuania organize return operations by providing methodological assistance

police for the redundancies, more often, will be at the center of Prabadé  after wednesday facts by migrants.

JUNE 26
12 new irakis tried to enter in lituania today at 2 o clock from belarus, near ignalina. Are they imported by Lukasencko? We will know it soon.Lukasencko great import company of migrants from irak.When it will be from Gaza and israel?They are arrested and put in camping in karantine for the Covid (14 days).soon taliban and chechen too
june 26

Samedi, les gardes-frontières ont arrêté 39 migrants illégaux qui avaient franchi illégalement la frontière depuis le Bélarus. Parmi ces étrangers figurent ceux qui se présentent comme citoyens de Gambie, de Guinée et du Maroc, rapporte le SBS. Les responsables du SBS n’ont pas encore arrêté de migrants illégaux en provenance de ces pays cette année. Ces détenus sont sans papiers et leur identité n’a pas encore été établie. Dimanche, selon les gardes-frontières, a également commencé avec la détention de migrants. Samedi matin, aux entrées du village de Kaziukoniai dans le district de Varėna, des agents des gardes frontière de l’équipe frontalière du VSAT Varėna, Aleksandras Barauskas, ont arrêté deux sans-papiers qui avaient franchi irrégulièrement la frontière depuis le Bélarus et s’étaient présentés comme des citoyens gambiens. Quatre autres délinquants frontaliers sans papiers ont été arrêtés par des agents du SBS dans la matinée près des villages de Šulai et Paąžuolė dans le district de Varėna. Ils se sont présentés comme des citoyens guinéens. Samedi après-midi, des agents de la pare-feu frontalière de Purvėnai de la même équipe ont arrêté deux migrants qui venaient de traverser la frontière depuis le Bélarus dans le village de Papiškiai du district de Varėna. Les étrangers sans papiers se sont présentés comme des ressortissants marocains. Copier l’URL de la vidéo Lecture / Pause Activer le son / Activer le son Signaler un problème Langue Joueur Mox Le travail n’a pas manqué samedi pour les agents du pare-feu frontalier de Kapčiiestis de l’équipe frontalière du SBS Varėna. Ils ont procédé à trois arrestations samedi matin et après-midi dans le village de Volsk, dans le district de Lazdijai. Deux migrants ont été arrêtés deux fois. Tous les quatre n’avaient aucun document et se sont présentés comme des citoyens iraquiens. Pas moins de 17 migrants sans papiers, qui se présentaient également comme des citoyens iraquiens, ont été arrêtés lors de la troisième arrestation. Peu après midi, aux entrées du village de Pertakas dans le district de Lazdijai, les gardes-frontières du pare-feu du Capitole ont arrêté trois migrants illégaux qui s’étaient présentés comme des citoyens syriens et qui étaient également sans papiers. Comme l’a déjà annoncé le SBS, samedi soir, des migrants illégaux ont également été arrêtés dans le village de Smilginiškės, dans le district d’ignalina. À l’époque, les agents du pare-feu frontalier pushkai de l’équipe frontalière du SBS Vilnius avaient arrêté sept personnes qui venaient de traverser illégalement la frontière depuis le Bélarus. Ils avaient des documents de citoyens irakiens. Au total, 39 migrants traversant illégalement la frontière depuis le Bélarus ont été arrêtés samedi par des responsables du SBS. La grande majorité des détenus ont demandé l’asile en Lituanie. Tous les étrangers subiront des tests COVID-19 et seront isolés jusqu’à ce que les résultats soient reçus. Les circonstances des événements sont en cours d’examen et les enquêtes se poursuivent. Dimanche matin a également commencé par la détention de migrants illégaux. Dans le district de Lazdijai, les gardes-frontières du Pare-feu du Capitole ont arrêté quatre citoyens iraquiens sans papiers qui avaient traversé la frontière avec la Biélorussie. Les gardes-frontières du pare-feu Schweinsteiger ont également arrêté quatre étrangers sans papiers dans le district de Schweinsteiger. Selon les premières données, ils se présentent comme des citoyens indiens. Selon le SBS, un total de 555 migrants illégaux ont tenté d’entrer en Lituanie depuis le Belarus cette année. Ce chiffre est presque sept fois plus élevé qu’il ne l’était sur l’ensemble de l’ensemble de l'2020. L’année dernière, 81 de ces étrangers ont été arrêtés. En 2019, 46 migrants illégaux ont été arrêtés par des gardes-frontières, en 2018 – 104. Parmi les détenus à la frontière avec le Belarus cette année, le plus grand nombre sont des citoyens irakiens ou des étrangers qui se sont présentés - 361. 46 citoyens iraniens, 45 Syriens, 39 Bélarussiens, 17 Russes, 11 Turcs, 10 Sri-Lankais, 6 Tadjikistan, 4 Guinéens et Indiens, 3 Afghans, 2 citoyens yéménites, égyptiens, marocains et gambiens et 1 citoyen somalien ou personnes se présentant ont également été détenus. À la suite de l’augmentation récente du nombre de ces cas, le SBS a renforcé la protection de la frontière avec le Bélarus. En plus de diverses mesures organisationnelles, des gardes-frontières d’autres ministères ont été affectés à cette section et des ressources techniques supplémentaires ont été allouées. En outre, les gardes frontière provenaient du Service de la sécurité publique, de l’Union des tirailleurs et d’autres institutions.



Les gardes-frontières ont déjà arrêté environ 80 migrants illégaux en deux jours 2021-06-27 14:30:00Ignas Jačauskas, BNS Taille du texte :imprimer Les gardes-frontières ont déjà arrêté environ 80 migrants illégaux en deux joursVSAT Photo Les gardes-frontières ont arrêté dimanche 42 autres migrants illégaux, et plus de 80 personnes au total ont déjà été arrêtées ce week-end et qui ont franchi illégalement la frontière entre la Lituanie et le Bélarus. Comme Giedrius Mišutis, porte-parole du Service national des gardes frontière, l’a informé à BNS, dimanche matin dans le district de Lazdijai, les gardes-frontières ont arrêté quatre sans-papiers qui se présentaient comme des citoyens iraquiens, et quatre autres migrants sans papiers ont été détenus dans le district de Schweinsteiger et se sont présentés comme des citoyens indiens. Plus tard dimanche, trois autres groupes de migrants illégaux ont été arrêtés : dix ressortissants irakiens ont été arrêtés dans le district de Lazdijai à l’heure du déjeuner, vers midi, des responsables ont arrêté 12 autres Irakiens dans le district d’Ignalina, ainsi que 12 citoyens irakiens dans le district de Šalčininkai. Comme annoncé précédemment, 39 migrants illégaux ont été arrêtés par les autorités samedi. Selon le SBS, la majorité des détenus sont des citoyens iraquiens, y compris ceux qui se présentent comme citoyens de Gambie, de Guinée, du Maroc et de l’Inde. Les migrants en provenance de pays récents n’ont pas encore été arrêtés par les responsables du SBS cette année. Samedi matin, deux citoyens gambiens ont été arrêtés dans le district de Varėna, aux entrées du village de Kaziukoniai, et quatre autres délinquants frontaliers sans papiers, qui se sont présentés comme des citoyens guinéens, ont été arrêtés par des agents du SBS dans la matinée près des villages de Šulai et Paąžuolė. Deux migrants qui venaient de traverser la frontière depuis le Bélarus et qui se présentaient comme des citoyens marocains ont également été arrêtés dans le district de Varėna samedi après-midi. Les gardes-frontières ont procédé à trois arrestations samedi matin et après-midi dans le village de Volsk, dans le district de Lazdijai. Deux migrants ont été arrêtés deux fois. Tous les quatre n’avaient aucun document et se sont présentés comme des citoyens iraquiens. Pas moins de 17 migrants sans papiers, qui se présentaient également comme des citoyens iraquiens, ont été arrêtés lors de la troisième arrestation. Trois migrants illégaux sans papiers qui se présentaient comme des ressortissants syriens ont été arrêtés aux entrées du village de Pertako, dans le district de Lazdijai, après midi. Plus tôt dans la nuit de samedi, sept migrants illégaux munis de papiers de citoyenneté irakienne ont également été arrêtés dans le village de Smilginiškės, dans le district d’ignalina. La plupart des détenus ont demandé l’asile en Lituanie. Tous les étrangers subiront des tests COVID-19 et seront isolés jusqu’à ce que les résultats soient reçus. Selon le SBS, près de 600 migrants ont déjà tenté d’entrer en Lituanie depuis le Bélarus cette année, pour la plupart des citoyens irakiens, ainsi qu’un nombre important de citoyens iraniens, syriens et biélorusses. Les responsables lituaniens soupçonnent que l’augmentation des flux migratoires illégaux


june 27
The Daily Newspaper The Telegraph published today that Luchasencko sells for 4000$ a ticket to EU border to anybody interested. But for this sum it should be more services than only crossed belarus to EU border.it means this week 21 to 27 june Luckasencko received 80x4000$= 320 000 $.Migrants is a market, nothing more. against Putin it will be interested, peskov and lavrov Makei the monkey
the businessmen of migrants market Makei for belarus and Lavrov for Russia

june 28
Il y a 94 migrants vivant dans des tentes au Centre d’enregistrement des étrangers (URC) à Pabrade, ainsi que dix cas récents de COVID-19 chez des citoyens irakiens. Giedrius Mišutis, porte-parole du Service des gardes-frontières de l’État (VSAT), a informé bns lundi que 34 personnes vivent dans des tentes de quarantaine et qu’il y a 26 places vacantes, 60 étrangers vivent dans des tentes d’hébergement et 230 places y sont disponibles. Il y a encore 69 places vacantes dans les bâtiments principaux de l’URC. Les étrangers sont également hébergés à l’école frontalière VSAT à Medininkai, où la quasi-totalité des 130 places sont occupées. Entre autres choses, il y a de la place pour l’hébergement dans les pare-feu, où il y a aussi des postes vacants. Selon un porte-parole des gardes-frontières, la COVID-19 a récemment été détectée dans sept Irakiens qui ont été détenus dans les districts d’Ignalina et de Varėna. La maladie a également été identifiée chez trois Iraquiens qui vivaient à l’URC. « Dans tous les cas, ces étrangers sont transférés à l’hôpital de réadaptation Abromiškiai et doivent y être jusqu’à leur rétablissement. Ensuite, ils sont renvoyés aux unités du SBS », a déclaré G. Mišutis. Selon le SBS, près de 600 migrants ont déjà tenté d’entrer en Lituanie depuis le Bélarus cette année, pour la plupart des citoyens irakiens, ainsi qu’un nombre important de citoyens iraniens, syriens et biélorusses. Les responsables lituaniens soupçonnent que l’augmentation des flux migratoires illégaux est une opération organisée par le régime biélorusse.

Skaityti daugiau: 


13 new migrants taken at Varena, same place as usual, it seems they are from Daech How many $ they paid? for this travel? no more infos from SBS lituania taken early this morning 6.00 with what help? belarus guards?
SOMETHING STRANGE FOR US at tutby2.com : no one new about tobacco smuggling till last june 21.

Chiffres trafiqués en Lituanie????
Un article BNS daté 29 juin indique "Au total, 600 migrants en situation irrégulière, pour la plupart des Irakiens, ont tenté d’entrer en Lituanie depuis le Bélarus cette année. Ce chiffre est presque deux fois moins élevé qu’il ne l’était sur l’ensemble de l’ensemble de l’an 2020


jusqu"à présent ce ministère soutenait le contraire en nombre. Cela signifie que les chiffres publiés par BNS sont non fiables et TOUS FAUX car en ce cas 2020 donnerait 1 200 migrants pour l'année. Au lieu des 7 fois plus élevés. Indiqués le 26 juin ci dessus.

June 30
Kauno Diena seems to know more about the story of illegal migrants in lituania with the announce "it will be more worst" this summer. we will see how.His article give price for a trip to the border, in bus (strange) always at the same place vARENA? ignalina and so one (too much strange as our observation on june 29 about fail of tobacco smuggling and the "surprise" at end of the day of a waggon of 30 000 cigarettes in a train just on june 29..
36 new illegal migrants arrested on 30 June: in Varena, Dalidis. The figures published by BNS are not credible. There are reports of unscredited shootings by the Belarus border guards

It must be concluded that Lukasencko politically tried to boost Minsk tourism by making a controversial announcement. he obtained the opposite result, including with the help of Putin. Operation Migrants in Minsk proved to be economically disastrous.